Stage avec Patrice Franchet D'espèrey ... Act2 : 1er jours (partie 2)

Publié le par Arazzi

Dimanche soir : dans les coulisses du maître

Petite première surprise pour moi, après un accueil chaleureux, Patrice Franchet d’Espèrey a attendu que j’arrive pour travailler ses deux chevaux.

Katiki, PS hongre de 19 ans connu pour son parcours incroyable des hippodromes où il fut finalement interdit car dangereux aux coulisses des écuries de l’ENE … Certainement le cheval dont on peut écrire un livre tan sa vie est exceptionnelle, moi qui suis touchée de près par la réforme des PS … On ne me proposera pas deux fois !

Sarouman, cheval Polonais entier de 4 ans qui profite de la « nouvelle méthode d’équitation à la Française » mise en route par son propriétaire lors de la rééducation au classique de Katiki …

C’est là que je me demande si ces observations que j’ai pu faire durant presque deux heures dans les jardins du prieuré qui sert de site de travail doit se retrouver sur le net … ou pas.

J’aime lire, mais j’aime aussi voir de moi-même, certains secrets, certaines émotions, ne sont pas à poser sur le clavier …

Peut-être que la suite sera bien ce que j’ai marqué dans mon cahier de note … ou peut-être vais-je « couper » une partie de mon texte dans la retranscription vers le blog …

Dans les jardins historiques ... les coulisses du Maître.

Dans les jardins historiques ... les coulisses du Maître.

Importance de la décontraction nuque/encolure.

Importance de l’évolution depuis le sol à l’arrêt jusqu’aux allures montées.

Les observables morphologiques mécaniques : nuque, encolure, expressions de tête, dos, hanches.

Les observables techniques : décontraction, souplesse, rectitude, amplitude.

Mon avis :

Une chance pour moi qui aime observer les coulisses, de pouvoir voir dans le cadre de son quotidien le travail des chevaux de l’Ecuyer.

Je retiendrais surtout la complicité, le souci de bien-être du cheval, le respect.

Dans le travail le souci d’évolution au rythme du cheval, même si le fil conducteur est le même c’est toujours le cheval l’acteur principal et c’est à lui qu’on doit s’adapter, ses besoins et ses particularités.

Rester ferme dans ses décisions mais juste.

Publié dans Stages et formations

Commenter cet article