Saumur 2016 : vendredi 14 octobre ; partie 22 : Travail sur le plat et à l'obstacle pour le CCE avec Thierry Pomel.

Publié le par Arazzi

Travail sur le plat et à l’obstacle pour le CCE avec Thierry Pomel.

mes notes :

Position stable rentrer les points de pieds.

Ralentir, transition incurvation, volte, trot assis puis cercle trot en levé, transition vient du haut du corps.

Attention : talons vissés dans les flancs, pas bien.

Cheval TB, cavalier moyen …

Travail hanche en dedans dans le cercle, jambe isolée depuis la hache du cavalier attention pas de rêne de braguette !

Etre dans le sens du mouvement en avant.

A partir de là, départ au galop recherche de la propulsion.

Si déséquilibre hanches en dedans esprit pirouette puis large amplifier.

Comprimer ralentir en se grandissant dans le haut du corps. Les mains pas vers l’arrière, petite caresse pour dire que c’est bien.

Travailler de façon symétrique.

(S ? Relâchement doux des rênes mais le cheval reste très en dedans de la verticale).

Il ne faut pas effacer le travail de plat à l’obstacle.

 

Dispo 1 :

Deux barres à 16m Aller/retour, au trot puis au galop.

Pour avoir un bon sentiment il faut pas regarder les barres.

On travaille tout l’exercice jusqu’à l’arrêt.

Exercice :

  • 4 foulées, puis 5 foulées en aller/retour.

Attitude, rythme du galop.

Le tournant est toujours déterminant pour les barres.

  • 6 foulées puis 4 foulées en aller/retour.

Tenir dans l’attitude, l’équilibre et l’impulsion. Se remettre sur les haches, équilibre déterminant le galop AVANT les barres.

  • Enchaînement :

Sur une grande diagonale vertical / 5 foulées /oxer virage sur une petite diagonale croisée barre au sol / 3 foulées / vertical.

Importance de la RECTITUDE.

Chaque fois le cavalier doit être présent.

Barres au sol / vertical puis vertical / barre au sol.

Adapter le métrage.

Barre après le saut = retrouver l’équilibre du cheval plus facilement.

Ne pas craindre de mal faire « On a le droit de se tromper. »

Attention à l’équilibre du cheval trop sur l’avant.

Variation du nombre de foulées entre le vertical et l’oxer : 4 ou 5 foulées.

Saumur 2016 : vendredi 14 octobre ; partie 22 : Travail sur le plat et à l'obstacle pour le CCE avec Thierry Pomel.

mon avis :

J’aime beaucoup la présence calme et posée dégagée par l’intervenant. Par contre le coup du cheval très bon … mais le « cavalier moyen » et quelques expressions négatives me perturbe un peu, il est possible sans tomber dans le « gaga » de motiver par des phrases positives …

Encore une fois, je n’ai pas entendu, ou cela n’a pas été dit, le niveau du cheval et du cavalier, ni leur histoire … dommage.

Un essai technique assez convainquant, avec une progression dans le travail et un accord travail sur le plat ó travail à l’obstacle.

A retenir :

  • Le cavalier à le droit de se tromper.
  • L’importance du travail sur le plat à ne pas laisser tomber pour sauter.
  • L’équilibre.
  • La qualité des tournants.

 

Questions dans le public :

question :

Cheval bas devant ?

Cavalier un peu fort dans le rapport main/jambes et la recherche d’équilibre est faussé par l’appui sur les aides du cavalier, c’est au détriment de l’équilibre.

Importance de la confiance, c’est 75 à 80% du travail.

Le cheval comme le cavalier à le droit de se tromper.

Il faut être calme et accepter l’erreur. Faire confiance à son cheval, le laisser faire lui laisser le pied sur et le responsabiliser. Le cavalier le met en situation de bien faire puis le cheval fait.

mon avis :

Un hommage à l’intelligence du cheval bienvenu ! Ainsi que l’importance de la liaison avec le cheval pour travailler, ainsi que le fait que nul n’est parfait, ni cavalier, ni cheval !

Commenter cet article