Saumur 2016 : Vendredi 14 octobre ; partie 25 : Parole aux cavaliers, aux responsables des 4 tables rondes et aux Grands Témoins.

Publié le par Arazzi

Saumur 2016 : Vendredi 14 octobre ; partie 25 : Parole aux cavaliers, aux responsables des 4 tables rondes et aux Grands Témoins.

La parole aux cavaliers, aux responsables des 4 tables rondes et aux Grands Témoins.

mes notes :

Un jeune participant : A l’école on apprend pas l’ETF c’était une chance. Etre dans l’esprit du cheval, le comprendre…

T Pomel : Honoré d’avoir participer comme intervenant passer un message, il y a une équitation pas une doctrine. Il faut qu’il y est de l’Amour pour se sentir bien. Il faut prendre son de son partenaire cheval, être à l’écoute de son cheval.

Galienne Tonka : Touchée par les rencontres qui doivent servir à plus partager. Attention : gourmettes, poils usés à l’éperon, … dommage il y a trop de ces signes.

CR des tables rondes : (les CR seront disponibles sur le site des Rencontres)

1/ 14 personnes, celle où j’étais.

2/ 6 personnes :  longe, LR. Intérêt pour la formation.

Double transfert d’apprentissage donne des clefs pour el cheval et le cavalier.

Etape étho/discipline.

Club relation vivante avec le cheval sans le califourchon.

Outil accessible utile.

  • Recenser les experts par territoire.
  • Organiser, rassembler et regroupement.
  • Participer à la diffusion.
  • Création mise en ligne de vidéo.
  • Développement de l’enseignement.

3/ Souhaits UNESCO, 5 personnes.

Propositions :

  • Eclaircir les termes techniques parallèles avec l’ETF.
  • Proposer les échanges ETF basé sur des critères.
  • Intégrer les critères dans les formations.

4/ ETF et clubs … le seul à pas donner de nombre exact.

ETF = abstrait (S ? …. HEU …)

Clubs = compétition (S ? …. HEU …. )

Clubs feront ETF si économique, « s’emparer » de l’ETF, une ressource appropriable … (S ? HEU !!!!!!! )

Les institutions impulsent une démarche :

  • « Profiter » de l’inscription.
  • Convention : prévoit l’avenant sur les rôles.
  • Fixer une politique du livre.

Offrir des livres aux enseignants dans les compétitions.

Editer un livre blanc sur l’ETF, cf. G Henry.

Editer une bibliographie incontournable sur l’ENE et la FFE.

Politique culturelle dans la formation.

Certification …

Déclinaison des aspects culturels dès le début pour les intéresser.

 

mon avis :

Où étaient les autres intervenants ? où étaient les cavaliers ???

Cette année ils avaient une place dans la conclusion, mais encore une fois ils sont finalement absents, faut dire que peut-être venant de descendre de cheval, ils s’en occupaient !

Le retour dans l’Amphithéâtre est brouillon, il n’y a rien en power point ou photo d’affiché, ça fait vide, seul le jeune qui parle bien et qui fera une autre intervention que je n’ai pas noté tellement c’était juste, posé et clair … que j’étais scotchée ! Bravo jeune homme, Anthony de son prénom, pour l’exactitude de vos propos et le courage que vous avez eu à aller vous assoir devant tout le monde pour donner votre avis, puis reprendre la parole pour donner un point de terrain qui n’est pas certainement politiquement correct mais qui fut applaudi par beaucoup !

Le vide créé un certain malaise, on y va … ou pas … puis le bilan des tables ronde montre une organisation plus ou moins établi dans les groupes et un travail plus ou moins discuté aussi, je me demande ce qui ressortira (et quand), on s’est fait reprendre quand le rapporteur de notre table ronde annonce une relevée des noms pour continuer le travail … quoi ? Ce n’est pas ça le but des Rencontres, créer des groupes de volontaires pour faire évoluer des choses ? Puis de toute façon, je m’en moque les gens de ce groupe là ça fait pour certains 2 ans que je les fréquente virtuellement ou sur le terrain, on n’a pas attendu quelques cols monté pour avancer !

La table ronde sur les clubs et l’ETF donne un rapport juste en contradiction avec l’inscription à l’UNESCO ! On ne peut pas cloisonner l’ETF, on ne peut pas la commercialiser, n’en déplaise à certains sur place ! Et puis les clubs ne font pas tous de la compétition, c’est à peine 10% des cavaliers licenciés, revoyez vos chiffres !

Commenter cet article