Journée auditeur libre ... à l'écoute de Mme Arianoff Hélène chez Anne-Laure Gounelle

Publié le par Arazzi

Source cabalgada.ch

Source cabalgada.ch

Me voilà donc partie avec une maie, tôt un dimanche matin, direction la Nièvre et les Ecuries des Brejoires. 

Si j'avais rencontrée à Saumur Anne -Laure Gounelle il y a de ça quelques années, je n'avais jamais eu l'occasion d'aller dans son écurie privée assister à un des nombreux stages qu'elle organise avec des intervenants extérieurs. 

Pourquoi Mme Arianoff, par ce que de nombreux cavaliers m'en ont parlé et que j'aime me faire une idée par moi même. 

Côté temps, si on s'attendait à bronzer durant la journée un 24 juillet ... c'est loupé ! Vent et nuages ... on se serait plus cru en avril qu'en juillet ! Les aléas de notre métier et de notre passion direz vous ! 

Côté organisation, rien n'a redire, des horaires affichés sur la page évènement internet, des rappels pour l'hébergement, les repas, ... 

Café, thé et petits gâteaux durant la journée ... 

J'ai quelques doutes sur le partage commun du repas de midi ... mais j'ai peut-être mal vu ... 

Côté enseignement, j'ai retrouvé variantes obliges des directives et des constantes des derniers stages auxquels j'ai pu assister ces dernières années : positions, regards, observables en liaison avec le cheval, ... Le tout de façon claire et posée, avec des exemples parfois imagés et des mouvements guidés à pieds. 

A noter : 

Le nombril du cavalier dans le sens de déplacement des postérieurs du cheval, importance capitale lors des épaules en dedans. 

La position centrée au dessus de ses pieds : 5 points : les ichions, les pieds 1er 1/3 sur l'étrier, et l'entre jambes.

L'importance du travail évolutif du cheval. 

Mon avis : 

J'ai trouvé dans l'ensemble des couples observés, tous aussi différents les un que les autres tan dans le niveau des cavaliers que dans celui des chevaux et leurs morphologies, un oeil avisé et précis qui a pour chaque couple mené à une progression.

J'ai trouvé les explications, claires, précises, offertes de façon aimable sans dénigrer ni rabaisser. Ce qui déjà pour moi est un point essentiel. 

Le repas commun à midi, avec la gentillesse de nous mettre chez elle à l'abris du vent, vu le lieu d'un échange sympathique, mais le côté partage alimentaire m'a sembler tournée autour de 3 ou 4 volontaires ... dont la maîtresse des lieux. Mais je me suis peut-être trompée ... 

Malheureusement nous sommes reparties, chevaux perso et vie de famille oblige avant la fin... 

Je dirais que ce type de stage assez coûteux, 220 euros les deux séances hors hébergement, reste réservé à une élite si ce n'est équestre au moins financière .... il me parait assez peut rentable d'aller se faire corriger sa position à se tarif là, je reste toujours surprise de la volonté de "faire" un stage avec tel ou tel intervenant quand ce sont des choses de base équestre qui vont être corrigées... Il reste encore des enseignants à des tarifs raisonnables qui ont les capacités de résoudre ce genre de soucis. 

Je juge pour moi -même par exemple que au vu de mon niveau, assez faible en ce moment et de celui de ma jument (arrêtée en plus pour soucis de pieds) que si j'aurais plaisir à retourner écouter Hélène Arianoff, même pour 30 euros ... je ne m'y rendrais pas à cheval sans un niveau repris assez assidu et un cheval de dressage au moins bien mis en basse école. 

Dans l'ensemble, je conseille d'aller écouter, à pieds ou à cheval selon son niveau et ses dispositions cette Grande Dame du Cheval, dont j'ai vraiment plaisir à écouter les observations et les conseils. 

Publié dans Stages et formations

Commenter cet article