Festival d'Arts Equestres Libres 2017 ... Art 9b : Samedi part 2 fin de matinée et midi ...

Publié le par Arazzi

Crédit Raynald Aubert Photographe.

Crédit Raynald Aubert Photographe.

 11h30 … 13h15 !

On ne nous arrêtera pas !

Echanges inter-écuyers (à cheval, les autres donnent la leçon) Collégiale d’écuyers : un élève, les différentes approches ou écoles. Olivier Puls / Sophie De Araujo.

J’aborde cet atelier dans un état assez particulier, je connais un peu Cuicui et Aurore qui ont la gentilesse de servir de cobaye … Olivier Puls que j’ai eu la chance d’écoute lors d’une table ronde à Saumur l’ors des dernières Rencontres d’Equitation de Tradition Française … comment dire, qui suis-je ?

Et encore au début sur le 1er programme on devait être 4 ! Oups …

Bref, les questions de ma place dans ce trio, pardon quatuor (je compte Cuicui, vous savez c’est ce poney qui a fait du pas espagnol dans le grand manège de Saumur en octobre 2016 !) me turlupine quelque peu, bien que la semaine fu chargée … j’ai quand même eu le temps de me demander que faire …

J’avoue … ça a été de l’impro, j’ai laissé l’Homme en Noir de Saumur lancer la séance, mais j’ai eu un créneau pour rebondir, lui très dans le travail du cheval, apprentissage des codes, gestuel du cavalier alors à pieds, … Moi de prendre le parti du cavalier, le parallèle avec le débutant ou le cavalier « cassé » … tout comme on peut démonter (le néfaste) et remonter (le positif) les apprentissages d’un cheval… Et nous voilà lancé, finalement cela fonctionna très bien, le parallèle de l’éducation du cheval pour Olivier, celui du piéton pour moi … Et en accord, sans rien n’avoir préparé à l’avance.

La gestuelle progressive du cavalier adapté à la lecture de chaque cheval, la main qui donne le mouvement, le corps du cavalier qui se déplace en parallèle du cheval … Tous auront remarqué, la grande écoute d’Olivier Puls, son attention à nous transmettre les variations entre les différents chevaux possible, l’importance de l’écoute de chaque cheval comme un être vivant intelligent, mais tous différents !

L’importance du temps … la patience et la progression en fonction de l’état du cheval, physique et mental. Plusieurs mois pour certains, afin de gagne la confiance et de pouvoir travailler en recherche d’harmonie mais aussi en sécurité.

Une assemblée, illustre, qui dans l’ombre sereine du manège se prend au jeu de l’échange, la collégiale devient atelier, Jacques Charandack se mêle à nous pour des démonstrations de postures, voire de masques tirés du théâtre. Quand le corporel du cavalier parle au cheval … la magie s’opère et le lien se créé.

Je me retrouve guidée par Jacques dans ce manège à piliers … Aurore guide son Cuicui en liberté …

Cette gestuelle que tant s’évertue à chercher à cheval se trouve à pieds, seul ceux qui en prennent conscience peuvent alors ouvrir ces portes de la communication intuitive, presque, avec le cheval, lui tellement à l’écoute, tellement sensible …

Nous finissons tardivement … presque à contre cœur de ces partages multiples, dans l’esprit d’écoute des autres, ou tous y ont trouver sujet à réflexion …

Une belle Histoire pour moi, les sourires des gens, les regards pensifs d’Aurore, l’écoute de Cuicui, les mots gentils sur mes interventions … modestes, mais qui ont su trouver écho … pourquoi ne pas débuter « bien » … ne gagnerait-on pas du temps à régler nos soucis de piétons avant d’aller charger nos chevaux ?

« Mais vous faites quoi ? Vous êtes où ? » me demandera une personne, je m’excuse de ne pas avoir retenu qui en cette fin assez chargé en émotion, …

Je suis une enseignante, passionnée … Je ne suis pas une écuyère, n’en déplaise au titre de cet atelier et je ne convoite pas ce titre … je cherche … parfois je me trompe, mais toujours j’apprends. Alors non, mon petit mot « je m’en vais prendre une année sabbatique » n’était pas un trait d’humour, c’est ce que je vais faire, pour trouver les moyens de progresser, on a parfois besoin de changer de cap, de prendre le chemin détourner et non la route tracée devant nous.

Sur ceux, je tiens à remercier toutes les personnes présentes, pour leurs émotions, leur écoute, leur participation, … ce fut pour moi un merveilleux moment !

13h15 14h

Où quand tu dois faire en 45 min ce que tu pensais faire en 2h !

Là je me rends compte que le multi casquettes est peut-être un peu trop chargé !

Un sandwich vite fait entre le bout de route et le pansage, une pose de bande version j’ai 5 chevaux dans la même épreuve ! Heureusement mari et enfants aident, chacun sa place, chacun son rôle, on garde le rythme et le respect de la ponette.

Bref, pas de nattes, une ponette propre et hop …

Nous voilà !

Festival d'Arts Equestres Libres 2017 ... Art 9b : Samedi part 2 fin de matinée et midi ...

Commenter cet article